Ressources
Articles

Robert Richman nous révèle les meilleurs moyens pour transformer la culture du travail

Culture Entreprise

Nous sommes tous susceptibles de participer d’une manière ou d’une autre à la construction ou au façonnement de notre culture collective. Mais avant de pouvoir faire cela, il nous faut comprendre un peu mieux ce qu’est la culture, comment ça marche et, de façon plus pratique, comment la transformer.

La culture est devenue un sujet populaire dans nos sociétés modernes, et ce pour une bonne raison. En cette époque où la mondialisation affecte la façon dont nous envisageons nos futurs métiers et communautés, nous sommes amenés à comprendre que, plus que jamais, la culture a une influence majeure sur tout ce que l’on fait.

La culture professionnelle est une composante importante dans nos vies, puisque nous passons près de 70% de notre temps au travail.

Mais alors, qu’est-ce que la culture ? Et pourquoi devrions-nous la faire évoluer ?

Le conférencier, auteur de best-seller et expert en culture hacking Robert Richman, qui a co-créé Zappos Insights, nous donne quelques solutions très intéressantes pour permettre à tout un chacun de prendre part à l’évolution de notre culture.

Qui est Robert Richman ?

Robert Richman a travaillé comme stratège culturel en chef chez Zappos de 2009 à 2012. Il a participé à la création de Zappos Insights, un programme visant à développer et enseigner l’incroyable culture professionnelle qui a permis à Zappos d’atteindre une réussite à la fois remarquable et durable.

D’un petit site web inconnu, il a fait de Zappos Insights une affaire florissante, générant plusieurs millions de dollars de chiffre d'affaires et accueillant plus de 25,000 apprenants actifs chaque année.

Tout le monde souhaitait connaître et mettre en pratique les idées et perspectives innovantes de Robert en termes de culture hacking.

Il a alors écrit en 2014 The Culture Blueprint, un livre visant à guider les entreprises vers une culture organisationnelle améliorée, plus saine et plus productive.

Désormais, il fait le tour du monde en tant qu’invité d’honneur au cours d'événements professionnels et de conférences, lors desquels il enseigne aux entreprises ses secrets en matière de culture hacking.

Robert Richman fait figure d’autorité dans le domaine de l’évolution vers des cultures plus saines et efficaces. Mais avant d’explorer ses idées, nous allons d’abord essayer de définir le concept de culture en lui-même.

Qu’est-ce que la culture ?

Alors, qu’est-ce que la culture ? C’est une grande question à laquelle il est bien évidemment difficile de fournir une réponse simple.

Si nous voulons arriver à définir ce qu’est la culture, il nous faut d'abord prendre un peu de recul par rapport à nos idées reçues et revenir à la forme la plus élémentaire du concept.

C’est ce sentiment que vous avez quand vous entrez dans une pièce, une maison ou un environnement de travail et que vous prenez conscience de cet élément sous-jacent et fondamental qui relie toutes les personnes présentes.

Quand nous définissons la culture, nous nous définissons nous-mêmes.

La culture est essentiellement un sentiment. Certes, il est vrai que l’on peut aussi la définir comme un ensemble fondamental de valeurs, de croyances, et d’attitudes partagées par une certaine communauté.

Mais dans son essence même ?

Il s’agit d’un sentiment. La culture est un sentiment.


C’est ce sentiment que vous avez quand vous entrez dans une pièce, une maison ou un environnement de travail et que vous prenez conscience de cet élément sous-jacent et fondamental qui relie toutes les personnes présentes.

Et quel que soit ce ressenti, quoi que vous révèle cet environnement, c’est souvent un très bon indicateur de la culture qui règne en ces lieux.

Ceci est encore plus vrai pour l’environnement professionnel, et cela nous amène à l’idée de culture organisationnelle.


Qu’est-ce que la culture organisationnelle ?

La culture organisationnelle correspond à un ensemble de valeurs, de croyances et d’attitudes propres à un groupe particulier, qui peut être une équipe sportive, une famille ou encore une entreprise.


La culture organisationnelle rassemble tout ce qui unit et organise les activités d’un groupe spécifique. C’est ce en quoi les membres de ce groupe croient, ce à quoi ils aspirent, ce qui leur tient le plus à cœur. Et cela se reflète très souvent dans les actes et les attitudes des membres de ce groupe.

Nous n’en prenons pas toujours conscience, mais la culture de notre milieu professionnel a souvent une profonde influence sur nous, pas seulement sur la façon dont nous nous sentons au travail

La culture organisationnelle est souvent associée à la culture d’entreprise, ou à la culture professionnelle. Nous n’en prenons pas toujours conscience, mais la culture de notre milieu professionnel a souvent une profonde influence sur nous, pas seulement sur la façon dont nous nous sentons au travail, mais aussi sur la façon dont nous nous comportons quand nous y sommes, et sur la façon dont nous parlons aux autres de notre travail.

Robert Richman distingue l’importance de la culture professionnelle

La culture professionnelle est une composante importante dans nos vies, puisque nous passons près de 70% de notre temps au travail. La culture organisationnelle joue un grand rôle dans la façon dont nous abordons notre environnement professionnel, et si jamais cette culture est absente ou détériorée, nous en ressentons les effets néfastes. Nous sommes alors anxieux, nous sommes stressés, et nous devenons moins productifs.

Alors comment pouvez-vous prendre conscience que vous évoluez dans une culture professionnelle toxique ? Voici quelques signes qui ne trompent pas :

  • Formation de clans dans les bureaux,
  • Manque de communication,
  • Compétition permanente,
  • Manque d’organisation dans les objectifs,
  • Taux de roulement élevés,
  • Propagations de rumeurs,
  • Manque de reconnaissance pour le travail effectué,
  • Manque de flexibilité dans les plannings...

Ce ne sont là que quelques-uns des éléments qui pourraient vous indiquer que vous travaillez dans un environnement de travail toxique.


Robert Richman nous indique 3 façons de faire évoluer la culture organisationnelle

Si vous n’êtes pas satisfait de la culture professionnelle dans laquelle vous évoluez, alors sachez que vous avez les moyens d’agir. Même si vous êtes un nouveau venu et que vous n’avez pas encore beaucoup de poids au bureau, vous pouvez toujours faire entendre vos idées ou trouver un moyen de faire parvenir vos suggestions jusqu’aux sommets de la hiérarchie.

Vous pouvez avoir un impact, quelle que soit votre position. Voici trois suggestions clés de Robert Richman en matière de culture hacking :

1. Travaillez sur votre langage

Le langage joue un rôle très important dans la façon dont nous interprétons le monde qui nous entoure. Et il peut aussi faire une grande différence dans nos cultures professionnelles.

Un bon exemple de cela ? Passer de  “je suis,” à “je me sens.” En disant “je suis déprimé,” ou “je suis épuisé,” on envoie un signal important au cerveau, et ce signal commence par les mots “je suis.”

Les mots “je suis” correspondent à une affirmation de l’identité. Tout ce qui va suivre ces mots devient un composant de ce que nous sommes. Alors quand nous disons “je suis déprimé,” ce n’est pas la simple expression du fait que nous nous sentons épuisés. Nous nous englobons dans le lot et devenons une partie intégrante de la dépression.

Alors la prochaine fois, essayez de dire “je me sens,” au lieu de “je suis.” Le sentiment n’est pas une affirmation de l’identité, mais il vous permet quand même de prendre conscience de l’état dans lequel vous êtes.


Ce que nous choisissons de dire peut avoir un effet profond sur notre bien-être mental, émotionnel et physique. Quand nous apprenons à formuler les choses différemment avec nos mots, nous pouvons faire évoluer tout l'environnement qui nous entoure.


Un autre bel exemple que Robert Richman utilise pour nous démontrer cela est de passer de la phrase “Je me sens débordé” à “Waouh, je suis vraiment productif aujourd’hui.” Cette simple reformulation peut avoir un grand impact sur l’énergie de votre environnement, et peut vous aider à promouvoir une culture professionnelle plus saine autour de vous.

2. L’invitation plutôt que l’ordre

Robert Richman souligne l’importance d’utiliser le mode de l’invitation plutôt que celui de l’ordre pur et simple. Et cela est particulièrement vrai pour le milieu professionnel.

si nous faisons de notre demande une invitation plutôt qu’un ordre, nous donnons aux autres l’espace nécessaire pour faire un choix.

Quand nous ordonnons à d’autres de faire quelque chose, nous ne leur donnons pas l’opportunité de choisir. Nous les forçons à quelque chose, et ils ressentent alors la pression de s’y conformer.


Mais si nous faisons de notre demande une invitation plutôt qu’un ordre, nous donnons aux autres l’espace nécessaire pour faire un choix.

Quand les gens sentent qu’ils ont le choix, ils sont beaucoup plus susceptibles de s’investir dans ce qui leur a été demandé, et cela permet d’obtenir de bien meilleurs résultats.

Cette simple bascule de l’ordre à l’invitation peut faire toute la différence quand on travaille avec d’autres personnes, que ce soit en tant que membre d’équipe ou en tant que dirigeant.

3. Établir un environnement professionnel sûr

La mise en place d’un environnement professionnel sûr dépasse de loin les simples questions de sécurité physique des employés.


Un environnement de travail vraiment sûr est un environnement dans lequel les employés se sentent en sécurité sur le plan émotionnel.

Il faut qu’ils puissent se sentir suffisamment en sécurité pour pouvoir exprimer leurs opinions sincères et authentiques à propos de ce sur quoi ils travaillent, et sur la mise en œuvre des valeurs et des objectifs de l’entreprise. Un bon leader doit être capable de favoriser tout cela en aidant les autres à se sentir écoutés, compris et reconnus.


Quand les gens sont encouragés à s’exprimer et contribuer, le potentiel de cerveaux créatifs dans une pièce s’en trouve multiplié de façon exponentielle !

Mais les gens ne vont pas s’exprimer et dire tout haut ce qu’ils pensent s’ils ne se sentent pas assez en sécurité pour le faire.

Aider les autres à se sentir écoutés, respectés et en sécurité représente une grande part de l’effort pour établir une culture professionnelle plus saine.

Et si vous cherchez encore plus de conseils sur la façon de transformer et de promouvoir une culture professionnelle de classe internationale, voici pour vous la conférence d’un autre expert dans le domaine : Valentin Ffrench.


Laquelle de ces pratiques pourriez-vous employer pour améliorer la culture organisationnelle autour de vous ?

Ebook - Le Nouveau Monde du Travail

Du travail à distance à la santé mentale en passant par le plaidoyer social, nous avons interrogé les responsables des RH sur leurs plus grands défis et les points à retenir d'une année mouvementée.

Voir le eBook